MENU

19/03/2015

Les combes à neige, des milieux très particuliers de la haute montagne

Au printemps, avec le réchauffement des températures, la neige se retire progressivement des paysages de montagne. Elle libère rapidement et entièrement les plus basses altitudes. En revanche, sur les hauts sommets, son retrait s’étale sur un temps beaucoup plus long, jusqu’au cœur de l’été. 
Il se dessine dans le paysage un réseau de zones déneigées et enneigées qui produit un motif bien précis et reproductible d’une année à l’autre, bien que se produisant à des dates variables en fonction de la quantité de neige accumulée dans l’hiver et des températures de la saison printanière.

Les zones qui accumulent la neige le plus longtemps, les combes à neige, abritent des plantes adaptées à une durée de végétation très courte.

Le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées développe depuis 2002 des actions de connaissance sur les habitats naturels et leurs communautés végétales. Afin de rendre cette
connaissance accessible et d’avancer vers la réalisation d’une typologie des végétations de son territoire d’agrément, il produit des clés de travail comme aide à leur identification.

La clé typologique des végétations de combes à neige alpines a été publiée en relation avec le suivi de leur évolution en cours depuis 2011 sur la chaîne des Pyrénées dans le cadre de l’Observatoire pyrénéen du changement climatique.

Télécharger la clé typologique

Pour en savoir plus sur les végétations de combes à neige,
contactez Gilles Corriol




Avec le soutien de l’Europe (Fonds FEDER POCTEFA géré par la Communauté de travail des Pyrénées), de l’État et des Collectivités* dans le cadre du Massif des Pyrénées.
* Régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon


ue feder.png