MENU

03/11/2017

PYRADAPT 2017, 2e Colloque international sur le thème du changement climatique en zones de montagne

Biarritz accueille les 7 et 8 novembre 2017 le 2e Colloque international sur le thème du changement climatique en zones de montagne, PYRADAPT 2017. 35 experts de cinq nationalités vont analyser les effets du changement climatique en zones de montagne lors de 22 présentations et d’une table ronde.

Ce colloque se veut un lieu de rencontres et d’échanges entre la communauté scientifique et les responsables venant de divers horizons (instituts de recherche, collectivités locales, universités, organismes techniques, associations, services de l’État, et bureaux d’études) pour actualiser et faire évoluer l’état des connaissances sur le changement climatique en zones de montagne et réfléchir comment les Pyrénées peuvent s’adapter à ses effets.

Comment a évolué le climat dans les Pyrénées ces dernières années ? Comment le changement climatique est en train de modifier les forêts, les pâturages, la flore et les lacs de haute montagne ? Et le tourisme et d’autres filières économiques ? Lors du colloque nous aurons la réponse à ces questions. Le climat, l’hydrologie de montagne ou la science participative seront les sujets parmi d’autres, qui seront abordés le 8 novembre lors de ce colloque. Le 7 novembre, en préambule, un cineforum sera organisé avec la projection d’un film documentaire sur le sujet.

Les conclusions du colloque PYRADAPT 2017 seront présentées lors du Conseil Plénier de la Communauté de travail des Pyrénées qui aura lieu le jour suivant, 9 novembre de 10h à 13h30 au Centre de congrès Le Bellevue.

Ce colloque fait suite au succès du premier Colloque international sur le changement climatique en zones de montagne organisé à Pampelune en novembre 2013.

Ce colloque a lieu en parallèle à la 23e conférence des Parties (COP23) de la Convention-cadre des Nations-Unies sur le Changement climatique à Bonn

L’évènement a déjà plus de 130 participants. Plus d’informations et inscriptions sur le site du Colloque PYRADAPT 2017.
Consulter le programme complet.

Contact : Cristina Igoa, Responsable de communication de la CTP


Organisation

L’Observatoire pyrénéen du changement climatique (OPCC) est une initiative transfrontalière de coopération territoriale de la Communauté de travail des Pyrénées (CTP), lancé en 2010. Les membres du Consorcio de la CTP, et par conséquent, de l’OPCC, sont le Principauté d’Andorre, les Régions françaises Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, Pyrénées-Méditerranées, les Communautés autonomes espagnoles d’Aragon, de Catalogne, d’Euskadi et de Navarre. Depuis novembre 2015, la région Nouvelle-Aquitaine assure la présidence du Consorcio de la Communauté de travail des Pyrénées.

L’OPCC, a pour objectif de réaliser un suivi et de comprendre le phénomène du changement climatique dans les Pyrénées pour aider le territoire à s’adapter à ses impacts. Son objectif est d’être la plateforme de référence en matière de connaissance en adaptation au changement climatique dans des zones de montagne.

La CTP est le chef de file du projet OPCC2 qui intègre six partenaires stratégiques, des deux côtés de la frontière, qui sont à la tête des axes de travail thématiques suivants :
  • l’Université de Saragosse (UNIZAR), pour la climatologie (projet CLIMPY) ;
  • l’Institut Pyrénéen d’Écologie (IPE) du CSIC, pour les écosystèmes de tourbières et les lacs de haute montagne (projet REPLIM) ;
  • Forespir, pour les forêts (projet CANOPEE);
  • le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées, pour la flore (projet FLORAPYR) ;
  • la Station Expérimentale Aula Dei du CSIC (EEAD) avec le Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) pour les ressources hydriques.
Les projets OPCC2, CLIM’PY, REPLIM, CANOPEE et FLORAPYR sont cofinancés à hauteur de 65% par le Fonds européen de développement régional (FEDER) à travers le programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020) dont l’objectif est de renforcer l’intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre. Le projet OPCC2 se réalise aussi avec le soutien de la Fundación Biodiversidad du Ministère de l’Agriculture et Pêche, Alimentation et Environnement d’Espagne, de la Région Occitanie et de l’État français (Fonds national pour l'aménagement et le développement du territoire, massif des Pyrénées)

Le 2ème colloque international su le changement climatique en zones de montagne est organisé dans le cadre du projet OPCC2. 






22/10/2017

En route pour un partenariat AFB - réseau des Conservatoires botaniques nationaux

Le 13 octobre, à l’invitation de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), les élus et directeurs des Conservatoires botaniques nationaux (CBN) se sont réunis à Vincennes.

Cette réunion a marqué l’achèvement du transfert de la mission de coordination technique des conservatoires botaniques nationaux de leur fédération à l’agence, après l’intégration des salariés de la fédération au 1er juin.

À cette occasion, Christophe Aubel, directeur général de l’AFB, s’est réjoui « de compter désormais les CBN dans la famille proche de l’Agence » et Jacques Brune, président de la FCBN, l’a assuré « du soutien des CBN pour la mise en œuvre de cette nouvelle mission de l’Agence ».

La réunion a permis de finaliser la rédaction d’un accord-cadre de partenariat qui sera soumis au conseil d’administration de l’AFB en novembre.

L’accord-cadre entre l’AFB et les onze CBN permettra de renforcer la prise en compte de la flore, de la fonge, de la végétation et des habitats naturels dans l’action publique, en bénéficiant de la dimension territoriale de chaque CBN et de la cohérence nationale de leur réseau.

Ce partenariat favorisera le partage et la diffusion des connaissances, l'harmonisation des méthodes et des outils, le portage de projets communs, la réalisation d’études mutualisées et de supports de communication et le développement des compétences.

Préservant la concertation et la co-construction établies par la FCBN, ce partenariat permettra d’imaginer les CBN de demain, de compléter la couverture du territoire par leur réseau et de les accompagner dans les nouvelles formes de partenariat instituées par la loi biodiversité.

C’est dans cet esprit que les participants ont convenu d’organiser une rencontre inter-CBN, avec le soutien de l’AFB, en 2018.


Christophe Aubel et Jacques Brune signent la convention
de transfert de la mission de coordination technique des CBN.

12/10/2017

Les mousses : la nostalgie pour l’eau, une animation sur les bryophytes à la Réserve régionale du marais de Bonnefont

Physcomitrella patens (Hedw.) Bruch & Schimp. (c) CBNPMP/ Marta Infante Sánchez

Vous avez dit bryophytes ? 

Peu connues du grand public, du moins sous cette appellation, les bryophytes sont pourtant des plantes omniprésentes dans notre environnement. En effet, les bryophytes sont ces plantes que l’on nomme de manière générique des « mousses ». 
Dotés de surprenantes adaptations, capables de coloniser des environnements variés, les bryophytes mériteraient d’être plus connus… et même reconnus.

Pour y remédier, le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et la Réserve naturelle régionale du marais de Bonnefont vous proposent de venir à la rencontre de ces organismes singuliers, ce samedi 14 octobre à Mayrinhac-Lentour (46). 
Marta Infante Sánchez, bryologue au Conservatoire, vous servira de guide dans ce monde surprenant qu’est celui des bryophytes.

A vos chaussures et à vos loupes pour un après-midi « mousses » au marais de Bonnefont !


Date : Samedi 14 octobre 2017 – de 14h30 à 18h
Rendez vous : Salle des fêtes de Mayrinhac-Lentour (46)
Informations et réservation : 06 78 00 93 07

Pour plus d’information...


Photo : Physcomitrella patens (Hedw.) Bruch & Schimp. 
(c) CBNPMP/ Marta Infante Sánchez

06/10/2017

Fiche technique : des champignons indicateurs de la qualité écologique des pelouses

Photo : Prairies maigres à hygrocybes, vallée de Campan (Hautes Pyrénées) © Gilles Corriol/CBNPMP Moins médiatisées que les orchidées, les hygrocybes sont des champignons qui ne manquent pourtant pas d’intérêt. Particulièrement sensibles aux modifications de leur environnement, ils jouent un rôle de bio-indicateur pertinent pour évaluer la qualité écologique des milieux agro-pastoraux.

Selon qu'ils soient absents ou présents, ils permettent d’obtenir des informations indirectes sur l’histoire écologique des sites que l'on étudie : ancienneté d’une gestion extensive à l’échelle du siècle, absence de rupture dans les caractéristiques physico-chimiques du sol (eutrophisation, labour)…

23/08/2017

Le Conservatoire sera aux 50 ans du Parc national à Saint-Lary (65)

Cinquante bougies ! Ce samedi 26 aout 2017, le Parc national des Pyrénées vous donne rendez-vous en vallée d’Aure, à Saint Lary, pour célébrer ses 50 ans d’existence !

A cette occasion, le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées sera présent avec un stand où il vous sera proposé de venir toucher, du bout des doigts, la flore de ces belles montagnes que sont les Pyrénées. Sur place, nous vous présenterons nos travaux de recherche et seront à votre disposition afin de répondre à l'ensemble de vos questions.

30/06/2017

Participez à l'inventaire cartographique de la Gentiane jaune dans les Pyrénées !

Plante sauvage de montagne, la Gentiane jaune (Gentiana lutea L.) a de nombreuses propriétés qui ont fait sa renommée en médecine populaire. Les Pyrénéens connaissent son amertume « qui fait du bien ». La Gentiane jaune met du temps à pousser et à se reproduire (elle peut vivre 60 ans), or sa racine est aujourd'hui abondamment cueillie pour l'industrie (liquoristerie, pharmacie, alimentation). Des enjeux de conservation apparaissent !

Afin que préservation de l'environnement et exploitation d'une ressource naturelle sauvage soient pleinement compatibles, le CBN des Pyrénées et de Midi-Pyrénées lance un inventaire participatif de la Gentiane jaune. Mieux connaitre les sites où se trouve la Gentiane, nous permettra de mieux agir en sa faveur.

Pour participer à l'inventaire, rendez-vous sur le site dédié www.gentianejaune.fr

01/03/2017

ValuePAM : premières avancées du programme européen de valorisation des plantes médicinales et aromatiques

Les partenaires du projet ValuePAM se sont réunis à Solsona (Espagne) autour des premières avancées du programme européen de valorisation des plantes médicinales et aromatiques. 

Le projet ValuePAM est développé dans le cadre d’un programme Interreg SUDOE V-B cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Il réunit des partenaires espagnols, français et portugais. Ils se sont retrouvés le 19 et 20 janvier dans les locaux du Centre technique forestier de Catalogne, à Solsona en Espagne, pour une journée de coordination technique suivie de visites de plusieurs structures spécialisées dans les PAM (plantes aromatiques et médicinales). C’est ainsi qu’Andalous, Catalans, Français et Espagnols se sont rendus aux abords du Parc naturel de Cadi Moixero et de l’Espace naturel de las Serres d’Odèn y Port del Comte pour y visiter l’herboristerie Nogué à Ossera, puis le Musée des Trementinaires et la PME Essenciès de Tuixent.